Démonstration pédagogique à la MJC de Gaillac

TARANIS FRANCORUM a été convié à faire une démonstration dans le cadre du cours d'Arts Plastiques dispensé par la MJC de Gaillac.

 

DSCI0414

 

Après un bref rappel historique de la longue période médiévale, nous avons parlé des arts picturaux du Moyen-Âge, en particulier du Haut-Moyen-Âge.

Nous avons abordé cette problématique en la replaçant dans son contexte historique et sociétal.

 

La Société :

Le Haut-Moyen-Âge est une période de reconstruction de civilisation après la chute de l'Empire Romain opposant les restes de la civilisation Gallo-Romaine aux "envahisseurs" germaniques. Pour comprendre cette reconstruction nous allons présenter succintement les oppositions entre les deux civilisations.

 

Empire Romain :

Société très-civilisée, sédentaire, avec des villes importantes. La maîtrise de l'écriture a permis l'émergence de centres culturels importants : bibliothèques, académies ... L'art chez les romains est principalement collectif, monumental, immeuble. Par exemple l'architecture, la sculpture, la mosaïque, la fresque ...

 

Les Barbares Germains :

A l'opposé les barbares germains de culture orale ont une civilisation sédentaire mais migratrice. Ils se déplacent fréquemment au gré des aléas historiques. Par conséquent l'art pictural est individuel, personnel et meuble. Ce sont les arts de la joaillerie, arts textiles ...

 

De plus à la fin de l'Empire Romain, le Christianisme se répand et par la diffusion de la Bible un nouvel art se développe, à la fois collectif (produit par une communauté et lui appartenant), meuble (par le prêt, le don ...) et multipliable par recopie. Le Livre.

 

Des impressions de quelques pages de l'Evangéliaire de Godescalc ont servi de support à ce propos.

 

http://visualiseur.bnf.fr/ConsulterElementNum?O=IFN-08101068&E=JPEG&Deb=5&Fin=5&Param=C

http://visualiseur.bnf.fr/ConsulterElementNum?O=IFN-08101068&E=JPEG&Deb=6&Fin=6&Param=C

 

A partir de ces images nous avons pointé l'importance des arts textiles représentés sur l'image du christ : les bandes ornées du manteau et du coussin.

 

Par la présentation du costume carolingien inspiré du Psautier de Stutgart, nous avons montré différents types d'arts textiles comme la broderie, le tissage aux plaquettes, au peigne envergeur ...

En insistant sur le fait que la production d'un vêtement peut prendre un an et demande autant de travail que la construction d'une maison. Avec une telle quantité de travail, autant en profiter pour faire du beau plutôt que faire du neutre fonctionnel.

 

A partir d'oeuvres finies, bannière brodée, galons aux plaquettes ou au peigne, nous avons remonté le processus de production : tissage, teinture, filage.

 

Le tissage montré était une bande de galon réalisée au peigne envergeur.

DSCI0415

Nous avons alors montré la palette de couleurs obtenue par des teintures naturelles puis proposé aux enfants de teindre des morceaux de tissus par une solution acétique de tannins de galle fixés au sulfate de fer. Leur surprise a été grande de voir apparaître à partir de deux solutions brune, un beau bleu très-foncé.

DSCI0411

DSCI0412

 

Puis une démonstration de filage au fuseau avant de présenter rapidement les tapisseries de Bayeux et de la Dame à la Licorne et de passer de l'art religieux à l'art profane, répondant à des besoins de propagande.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :